Comment combattre efficacement le gaspillage alimentaire ?

Posté sur1 An auparavant
Aimer0

En 2013, L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) ont lancé une campagne visant à réduire le gaspillage alimentaire. Ces pertes de denrées comestibles sont perçues comme un des plus grand gâchis à travers la Terre. Véritable fléau environnemental, il est en plus une honte, quand on sait que plus de 11% de la population mondiale souffre de la faim. Le gaspillage alimentaire participe à l’épuisement des capacités de production de notre planète. Cette aberration éthique et environnementale est une véritable source d’économies possibles, représentant plus de 16 milliards d’économies potentielles et plus de 100€ annuellement par personne par foyer en France.

Le gaspillage alimentaire et la perte de denrées comestibles arrivent à tous les niveaux de la chaine. Que ce soit au niveau de la production, de la transformation, de la distribution et finalement à celui des ménages, chaque maillon de la chaine peut s’améliorer. Pour chiffrer la consistance du gaspillage alimentaire, L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (ONUAA) estime que le gaspillage alimentaire mondial annuel est de 1,3 milliards de tonnes de nourriture. Sachant que nous mangeons environ 1,1 kg d'aliments par personne par jour (moyenne entre enfants, adolescents et adultes hors boisson), cela représente assez  pour nourrir 3,25 milliards de personnes à travers le monde chaque jour, soit environ 40% de la population mondiale ! Le sujet du gaspillage alimentaire dans le monde est donc brulant !

Un autre facteur important de cette surproduction est la pression environnementale qu’on fait subir à notre planète. Dans un monde ou le rendement à bien trop souvent pris le pas sur la qualité, le gaspillage alimentaire induit une perte automatique de ressources naturelles (pertes d’eau, forêts, régulatrice du climat, déboisées pour accroitre des surfaces agricoles, épuisement des sols, etc.). De plus, les pollutions liées à la production alimentaire, comme les pesticides et les engrais, contribuent à détruire la faune et la flore drastiquement.

Comment résoudre cette équation dans laquelle, si seulement 20% de ce gaspillage était récupéré, on sortirait les 11% de la population mondiale de la faim ? Quelles sont les raisons principales qui nous font perdre autant de nourriture ? Comment faire en sorte de pouvoir récupérer à chaque niveau quelques pour-cent des denrées alimentaires ? Baisser la pression sur la production mondiale et donner du répit à la planète est-il envisageable ? Analysons en profondeur les causes et potentielles solutions pour voir ce que chacun peut faire pour résoudre ce gaspillage alimentaire mondial.

Qu’est-ce que le gaspillage alimentaire ?

Déchet alimentaire

Nous définissons le gaspillage alimentaire comme le fait de perdre ou de jeter de la nourriture qui était destinée à notre consommation. Il concerne l’ensemble des aliments :

  • Fruits & Légumes
  • Produits boulanger
  • Produits laitiers
  • Produits carnés
  • Produits issus des oeufs
  • Produits de la mer
  • Produits transformés

L’Union Européenne a élaborée en 1975 une définition très stricte du gaspillage alimentaire : « Toute substance alimentaire, crue ou cuite, qui est jetée, a l’intention d’être jetée ou nécessite d’être jetée ». Cette loi a été amendée pour faire la différence entre perte alimentaire (tout au long de la chaine alimentaire jusqu'à la distribution), et le gaspillage alimentaire (ce qui est jeté une fois mis en rayon jusqu'au poubelles des ménages).

Nous prendrons en compte l’ensemble de la chaine, de la production à la consommation, afin de voir où se situent les points d’améliorations.

Le gaspillage alimentaire par étape

Le gaspillage alimentaire intervient à chaque étape de la chaîne alimentaire. Toutefois, c’est au niveau de la production qu’il y a le plus grand effort à fournir. C’est le maillon responsable de plus de la moitié des pertes à travers le monde. La production, la récolte, la manipulation et le stockage sont particulièrement visés. En France, l’ensemble représente 32% du gaspillage alimentaire suivi de la transformation avec 21% de pertes.

gaspillage alimentaire les causes

Les raisons du gaspillage au niveau de la production

52% du gaspillage mondial est suite à la production alimentaire. Dans les pays développés, le gaspillage est plutôt en fin de chaine, c’est à dire au niveau de la distribution et des ménages. Dans les pays en développement, le manque d'infrastructures comme des routes fiables et de bonnes qualités, les moyens de transports adaptés ou encore de structures pour un stockage efficace, nuient à l'exploitation. Ces pays, dans lesquels un investissement à ce niveau serait le bienvenu, perdent environ 80% de la production au niveau des première étapes. Les raisons les plus connues sont :

  • Les maladies ou les contaminations des cultures
  • Les insectes ravageurs (comme les nuages de sauterelles en Afrique)
  • Conditions climatiques difficiles
  • Le manque de machinerie agricole
  • Mauvais timing au niveau de la récolte
  • Manipulation et main d‘œuvre défaillante
  • Infrastructures de stockage défaillantes (surtout pour le lait)

Il y a également un surplus de production régulière qui n’est pas récolté et qui pourrira pour des raisons de quota. De nombreux industriels et producteurs trouvent des solutions pour ce surplus, que ce soit pour des fruits et légumes moches, des dons aux associations ou pour nourrir les animaux, voir même dans une logique de production énergétique. Toutefois, pour des raisons de marché, il n’est pas rare de trouver des cas de gaspillage inutile qu’il faut éliminer. Le plus compliqué reste encore les normes à respecter. Entre tailles minimales, des standards à respecter (pour des raisons de santé notamment), d’apparence du produit ou juste pour des raisons économiques de ne pas vendre en dessous d’un prix, on retrouve de nombreuses productions jetées directement à la poubelle.

Les raisons du gaspillage au niveau de la distribution ?

Au niveau de la distribution, c’est un peu plus de 2,3 millions de tonnes de produits emballés ou en vrac qui sont jetés annuellement, soit environ 25% du gaspillage globale en France ! Le gaspillage alimentaire à ce niveau est pour deux raisons principales. Ne répondant pas aux normes esthétiques et qualitative, certains produits ne sont tout bonnement pas accepté en rayon et sont jetés. De plus, les fabricants imposent de retirer les produits des rayons plusieurs jours avant leurs dates limite de consommation (DLC), entrainant une perte alimentaire.

La restauration est responsable d’environ 14% des pertes alimentaires. Les raisons principales sont ici simples :

  • Plats non consommés avant la date limite de consommation
  • Ceux cuisinés en trop grandes quantité
  • Plats écartés lors de la cuisine

In fine, on jette 130 grammes de nourriture pour chaque personne qui vient manger au restaurant. Cinq fois plus que quand on se cuisine un plat soi-même. Ce qui ne veut pas dire qu’on est bien plus éco responsable chez soi.

Les raisons du gaspillage alimentaire au sein des ménages ?

On y vient, chacun génère 29 kilos de déchets par an et par personne. Soit l’équivalent d’un plat par personne par semaine qui finit directement à la poubelle ! Notre gaspillage alimentaire à beaucoup crû avec les évolutions de nos habitudes alimentaires. Moins de temps pour manger, diminution du temps en cuisine et moins de produits frais cuisinés, nous mangeons, hélas, de plus en plus de plats prêts à réchauffer ou nous nous faisons livrer nos repas (ce qui génère bien des déchets d’emballages supplémentaires).

Un gaspillage alimentaire inévitable ?

La réponse à cette question est plutôt à ranger dans la réponse "oui et non". Les raisons du gaspillage de l’ensemble de la chaine sont au final loin d’être insurmontables. Bien qu’ils soient de l’ordre de l’investissement dans des infrastructures au niveau des pays en voies de développement, c’est surtout un peu de bon sens et de règles qu’il faudrait mettre en place au niveau des pays développés pour contrecarrer les gaspillages. il ne sera pas possible d'atteindre à court ou à moyen terme le zéro déchet parfait sur l'ensemble de la chaine alimentaire pour enrayer son gaspillage, toutefois à y regarder de plus près, on pourrait l'abaisser de moitié à très court termes avec un peu de courage.

Il est également à noter que l’ensemble de ce gaspillage n’est pas passé inaperçu au niveau des pouvoirs publics non plus. En France, l’objectif posé par l’Ademe et le Pacte National de lutte contre le gaspillage alimentaire, conduit par le Ministère de l’Agriculture, qui à pour objectif de réduire de 50% le gaspillage alimentaire d’ici 2025. Regardons comment nous pouvons donc réduire l’ensemble de ces pertes de denrées alimentaires insensées.

Causes du gaspillage alimentaire dans le monde

Comment résoudre le gaspillage alimentaire au niveau de l’agriculture ?

Le plus compliqué reste encore de prévoir la récolte, ce qui sera réellement produit et quel revenu l’agriculteur en tirera. Ainsi pour être certains d’avoir assez, la production est poussée au maximum ce qui inévitablement génèrera des pertes. Il faut donc chercher à garantir des revenus aux agriculteurs à travers des systèmes de garanties de commandes comme le font les AMAP. Cela permet aux exploitant de mieux connaître les besoins à fournir et d’ajuster sa production tout en connaissant son revenu, sans épuiser sa terre.

Néanmoins si un surplus devait être produit il faudrait pour cela pouvoir conserver les aliments le plus longtemps possible, le temps qu’ils trouvent preneur. Investir dans des banques de stockage régionales serait une véritable avancée. Cela limitera drastiquement les déchets alimentaires.

En dernier recours, accueillir des glaneurs et glaneuses. Cela permettra de récupérer dans un champ l’ensemble de la production qui n’aurait pas pu être récolté. On pourrait même concevoir de partager entre ceux qui viennent faire la cueillette et des associations d’aide alimentaire pour redistribuer cette potentielle perte.

Comment résoudre le gaspillage alimentaire dans la grande distribution ?

Les hypermarchés et supermarchés sont certes des responsables importants dans toute cette nourriture jetée et gaspillage alimentaire, il n’empêche qu’ils cherchent à trouver des solutions et accueillent des start-ups pour les y aider. Éviter les invendus proches de la date-limite n'est pas impossible. Des solutions déjà mises en place par certains grands distributeurs sont par exemple :

  • La vente de pain de la veille pour nourrir les animaux
  • La vente de paniers de fruits et légumes « moches »
  • La vente en vrac sur un segment de produits de plus en plus large
  • Dons aux banques alimentaires

On voit également de nombreuses applications apparaître pour récupérer les produits en fin de date de consommation pour une bouchée de pain destinées aux grandes surfaces. Bien qu’il s’agisse ici d’une bonne solution à court terme, ce n’est que déplacer le problème, qui est de mieux gérer les quantités en fonction des besoins clients.

gaspillage alimentaire supermarché

Comment résoudre le gaspillage alimentaire dans les cantines et la restauration ?

Au niveau des restaurants, on ne parle pas de réussir à cuisiner jusqu’au épluchures, cela sera sûrement le graal un jour. Aujourd’hui nous devons déjà nous recentrer sur les bases du gaspillage. C’est à dire un plat non mangé et un stock de nourriture périmé. Pour résoudre ces deux équations les restaurateurs pourraient systématiquement appliquer ces 5 solutions suivantes :

Proposer systématiquement un doggy bag

Ce sac avec les restes de repas à emporter, permet de finir son plat plus tard. Il a l’inconvénient de générer un déchet plastique ou de boite aluminium, sans compter le sac plastique pour transporter le tout. Pensez donc à emporter une boite à lunch ou bien un bee wrap. Les assiettes sont souvent plus généreuses que nos appétits, ce n’est pas très romantique, mais c’est tellement plus zéro déchet ! Dès juillet 2021, « la loi alimentation » s’appliquera et imposera de remettre aux clients, les restes dans un « doggy bag », soyez prêts.

Optimiser la carte du restaurant

Certaines cartes sont à rallonge et pour faire l’ensemble de ces plats, il faut souvent beaucoup d’ingrédients différents. En réduisant le nombre de plats, on limite le nombre d’ingrédients nécessaires, mais surtout on se spécialise sur un type de plat et on en devient la référence. Une astuce anti-gaspi complètement bénéfique !

Autre façon d’optimiser la carte est de prendre une base d’ingrédients et les décliner en plusieurs plats. Ainsi vous êtes certains de toujours vider votre stock d’ingrédients.

Maitriser ses stocks

gaspillage alimentaire restauration

Pour éviter les déchets alimentaires, la maîtrise parfaite des stocks est primordiale. Il faut ainsi donc anticiper les quantités à commander pour éviter de jeter les aliments périmés et ceux dont les DLC ont été dépassés dans le frigo. Vous pouvez vous doter d’un logiciel qui exploite vos données afin de voir quels plats sont les plus commandés et ceux qui sont moins appréciés. Par ailleurs, ayez un inventaire rigoureux de votre stock pour anticiper au mieux les fréquentations de votre établissement entre semaine et weekend, midi et soir, cela diminuera grandement le gaspillage alimentaire, surtout ceux liés à une date de péremption dépassée !

Créer un plat du jour des produits prochainement en DLC

Laissez votre imagination jouer un peu et trouvez un plat du jour en fonction des denrées alimentaires qui sont proche de périr. Les légumes se transforment facilement en soupe, les fruits en salade et pour toutes les viandes et poissons pensez à en faire une tarte ou tourte à emporter ! Vous deviendrez ainsi un vrai restaurant anti gaspillage !

Créer un panier de plats non consommés

Si malgré tout ça, vous vous retrouvez avec des plats non consommés et des aliments proche de la péremption, vous avez deux options :

  • Créer un partenariat avec une association pour passer en don les invendus
  • Vous créez un compte sur une application de lutte contre le gaspillage alimentaire

Quelles sont les astuces pour éviter le gâchis alimentaire chez nous ?

Nous avons tendance à sur stocker des produits chez nous. La raison est simple, on ne sait que rarement ce qu’on a chez nous et pour être sûr de ne pas manquer, on achète. Pourtant avec quelques astuces simples il y a moyen de moins jeter, économiser durablement et réduire le gaspillage alimentaire à la maison. Compte tenu des différentes idées et possibilités pour éviter de devoir jeter de la nourriture chez vous, vous trouverez toutes nos astuces ici !

Éviter le gaspillage alimentaire n'est pas insurmontable

Nous sommes formels à ce sujet. A prendre en compte l'ensemble des points, ce n'est pas que du "y'a qu'a, faut qu'on", surtout quand on rappelle les enjeux, tant économiques, qu'écologiques mais surtout au niveau de la faim dans le monde. Combattre le gaspillage alimentaire actuel, nous permettra de nourrir durablement toute la population mondiale de manière correcte en proposant un régime varié pour tous. Lutter contre le gaspillage alimentaire n'est pas juste une question de sauver la nourriture. Un autre enjeu, climatique et durable, se cache derrière toutes ces pertes. La nécessité de devoir créer plus de terres arables. En effet, vouloir toujours produire plus et non pas, être responsable dans l'existant nous amène à raser à tours de bras des forêts pour faire toujours plus de place à toujours plus de culture pour produire plus. Or, à la lumière de l'ensemble de ces données en étant plus efficace, nous pourrions reboiser sur ces parcelles de terres. Ce serait au-delà du zéro déchet, ce serait sur sur-cylage de terres, peut-être le plus grand gain dans tout ça, non ?

Vous pourriez aussi aimer :
Articles liés
Laissez un commentaire
Laisser une réponse

Paramètres

Partager

Menu

Créez un compte gratuit pour sauvegarder des articles aimés.

Se connecter

Créez un compte gratuit pour utiliser les listes de souhaits.

Se connecter

Veuillez d'abord vous connecter

Se connecter